Top 3 - Régions des lecteurs : Genève, Lausanne, Zurich
x

mardi 20 août 2013

Chéri, il y a des livres à couvrir!

Vous avez remarqué vous comme la rentrée nous offre une bonne dose de stress supplémentaire dans le quotidien? Peut-être parce qu'on s'est déshabitué avec les vacances (les horaires tranquilles, pas de devoirs, pas de rendez-vous) et tout à coup : BAAAM! Vous avez 20 livres à couvrir et à étiqueter, des feuilles à remplir pour les maîtresses, les inscriptions pour la piscine de l'école, les inscriptions pour les activités extra-scolaires, pour la cantine, le matériel sur lequel il faut que le nom de l'enfant apparaisse (oui sur chaque stylo, et chaque crayon...), au secours!

Images © teteamodeler.com

Mais revenons au doublage des livres. J'ai l'impression qu'il y a des parents qui sont des pros pour ça, à croire qu'ils ont assisté à des cours spéciaux dont j'ignore l'existence. Parce qu'ici c'est plutôt la galère. On se retrouve avec le livre que l'on ne peut plus fermer, la fourre qui est au contraire beaucoup trop lâche, le papier transparent en plastique qui ne se découpe pas bien et surtout c'est trèèèèès long! L'arrivée de l'anglais en primaire, super!, mais on nous avait caché qu'il y aurait 4 livres destinés à cette matière! Et le pire c'est la fois où l'on a essayé le papier autocollant en se disant que ce serait plus simple : des bulles, des bulles et encore des bulles, pire que tout! Il me semble avoir entendu cet été qu' un de nos cantons (ou était-ce un autre pays?) avait renoncé à demander cela aux parents pour des raisons écologiques évidentes... si l'idée pouvait se répandre!

Enfin, je vous souhaite à tous de bonnes soirées autour du matériel de vos enfants. Si jamais, il y a des sites internet qui montrent étape par étape comment doubler un livre, à bon entendeur! Et dans quelques années, ils pourront peut-être le faire tout seuls les petits chéris non?


Aucun commentaire :

Publier un commentaire