Top 3 - Régions des lecteurs : Genève, Lausanne, Zurich
x

lundi 10 juin 2013

L'huile de palme... on en parle?

On en parle oui, souvent même, mais est-on sûr de bien tout comprendre... Pour vous, j'ai approfondi le sujet et je vous propose le "Questions pour un champion" de l'huile de palme. Il faudrait dans l'idéal que vous preniez dans votre tête la voix de Julien Lepers pour lire le texte ci-dessous!

 Photo ©Greenpeace International

"Qui suis-je? ...un indice pour les spectateurs... TOP
  • L'Indonésie est le pays qui m'exporte le plus,
  • On ne m'achète pas directement mais je suis consommée par tout le monde (2 kg par an par habitant),
  • Je bouche vos artères car je contiens trop de graisses saturées,
  • Je donne deux récoltes par mois,
  • On me cultive de manière intensive,
  • J'adore la monoculture, je ne veux rien d'autre autour de moi,
  • Je suis responsable de la disparition de certaines forêts,
  • Je suis responsable de la disparition d'espèces animales (comme l'orang-outang),
  • Pour défricher mes futures terres, on utilise des polluants carrément interdits en Europe,
  • On estime que dans 30 ans, partout où on m'a cultivée, les terres seront mortes,
  • Je suis responsable de la mise en danger de peuplades qui vivent dans les forêts,
  • Les eaux autour de moi sont polluées (fleuves, nappes phréatiques),
  • On vole des terres à de petits paysans afin de me produire,
  • Les ouvriers qui s'occupent de moi sont exploités,
  • Pour me transporter jusque chez vous, je suis la reine du dégagement de CO2 et de pollution,
  • Je suis l'huile la plus utilisée par l'industrie agro-alimentaire (même bio malheureusement) car je ne rancis pas, je donne du moelleux, je résiste bien aux températures élevées, je suis crémeuse en-dessous de 20°, donc idéale pour les pâtes à tartiner, je suis très économique et pas chère...
Je suis... je suis... l'huile de palme : Gagné !!! "

Et dans quelques jours, on verra comment résister!

 
Les plantations de palmiers à huile sont la première cause de déforestation en Indonésie. (Sumatra/Indonésie) ©Greenpeace/Anderson


Aucun commentaire :

Enregistrer un commentaire